• Victor Peltier

Élection de Lula au Brésil : quel avenir pour le pays ?


Dimanche 30 octobre a eu lieu le deuxième tour des élections présidentielles brésiliennes dont Lula est ressorti vainqueur. L’ancien président se retrouve de nouveau au pouvoir mais dans un Brésil très différent de celui qu’il avait quitté. La victoire de Lula était prédite depuis longtemps par les sondages, mais le résultat final est en réalité bien plus serré que prévu, Bolsonaro ayant perdu avec 49,1% des voix, ce qui montre bien une division très importante de la société brésilienne. Mais quel Brésil Lula promettait-il par rapport à son rival Bolsonaro ? Et pourquoi cette élection est-elle aussi importante à l’international ? Les deux candidats avaient des opinions politiques antagonistes, l’un étant d’extrême droite et l’autre de gauche, mais même leur parcours de vie semblent opposés. De plus, le Brésil occupe une place importante sur les questions écologiques mais aussi dans l’économie mondiale, expliquant l’importance de cette élection à l’international.


Lula, apprenant sa victoire à l’élection présidentielle brésilienne de 2022 face à Jair Bolsonaro.

Qui étaient les deux candidats au second tour ?


Jair Bolsonaro est né en 1955. Militaire de carrière, il devient député en 1990 du parti démocrate-chrétien (droite traditionnelle). Il sera député pour plusieurs partis de droite jusqu’à son élection en tant que président du Brésil de 2018 à 2022 en bénéficiant de la chute de la gauche brésilienne au même moment due à des scandales de corruption.


Président d’extrême-droite, proche de Donald Trump, celui-ci était climatosceptique et a été jugé comme responsable de l’accélération de la déforestation de l’Amazonie. Il a aussi été critiqué pour sa gestion de la pandémie car, à l’instar de Donald Trump, celui-ci était contre les mesures sanitaires et s’est opposé à des gouverneurs d’états qui imposait des confinements, le Brésil ayant connu un record de morts durant le Covid-19 avec 700 000 morts. Il est aussi connu pour ses déclarations xénophobes et homophobes. II conserve malgré tout le soutien d’une partie importante de la société brésilienne, notamment l’armée, les évangélistes ou encore les populations des régions les plus riches.


Lula est né dans une famille pauvre d’agriculteurs en 1945. Sa famille déménage à Sao Paulo en 1952. Il devient syndicaliste alors qu’il a 21 ans pendant une dictature militaire. Il fondera le parti des travailleurs au début des années 80 et sera finalement élu président en 2002 puis réélu en 2006, il a quitté le pouvoir avec près de 87% d’opinions favorables.


Cependant, les choses se compliquent pour lui après son départ du pouvoir lorsqu’un scandale de corruption éclate le touchant personnellement, il sera reconnu coupable de corruption en 2017 et passera 1 an et demi en prison avant que la cour suprême annule ses condamnations, lui permettant de participer aux élections de 2022. Celui-ci était perçu comme le candidat près du peuple, mais il restait aussi détesté par une partie de la population à cause de son scandale de corruption. Bolsonaro l’a d’ailleurs beaucoup attaqué sur cet angle pendant la campagne et les débats de l’entre-deux tours.



Quels enjeux pour cette élection ?


Lula était prédit comme le grand gagnant dès le premier tour par les sondages. Cependant, le 2 octobre, la gifle a été violente pour le candidat de gauche, ayant 48% des voix face à 43% des voix pour Bolsonaro. Lula n’a ainsi pas gagné dès le premier tour mais surtout Bolsonaro n’était que quelques points derrière lui, là où il s’attendait à un grand écart. Même au second tour, l’écart entre les deux candidats est le plus serré qui n’est jamais eu lieu entre deux finalistes des élections présidentielles au Brésil.


Pour beaucoup, cette élection représentait l’avenir pour la démocratie brésilienne, Bolsonaro ayant critiqué à de multiples occasions les institutions démocratiques du pays. Il y avait une forte crainte que celui-ci se comporte comme Donald Trump en refusant d’admettre sa défaite et que le Brésil vive sa propre attaque sur le Capitole. Le silence de Bolsonaro après les résultats a inquiété, lui qui réagit d’habitude rapidement à n’importe quel fait, ce qui n’a pas empêché le Brésil de connaitre des scènes de violence après les résultats de l’élection, notamment à des barrages routiers. Finalement, Bolsonaro a pris la parole le mardi 1 novembre au soir pour dire qu’il respecterait la Constitution sans pour autant reconnaitre explicitement la victoire de Lula. Il a également demandé à ce que les manifestations soient pacifiques.


Cette élection revêt aussi une importance capitale pour le climat et plus particulièrement pour l’Amazonie. La déforestation n’a cessé d’augmenter durant le mandat de Bolsonaro jusqu’à atteindre en 2021 son plus haut niveau depuis 2008. En revanche, Lula promet de mettre fin aux dommages environnementaux et en réduisant la déforestation, ce qu’il avait déjà fait pendant ses deux précédents mandats.


L’élection revêt aussi une importance pour l’avenir économique du Brésil, le pays étant très marqué par les inégalités et se sont même empirées sous Bolsonaro. Lula avait réussi à les réduire pendant ses deux derniers mandats, mais cela s’est fait dans un contexte économique particulier avec le boom des matières premières qui a permis au Brésil de s’enrichir et de pouvoir mettre en place des programmes sociaux.



Les futurs défis de Lula


Lula a certes réussi à être élu une troisième fois, mais avec à peine plus de la moitié des voix. Le résultat de l’élection montre bien une division profonde dans la société brésilienne et Lula doit réussir surtout à faire oublier les scandales de corruption le concernant. De plus, les bolsonaristes ont réussi à obtenir de nombreux sièges ainsi que certaines des régions les plus importantes du Brésil. Lula doit donc apprendre à composer avec un parlement marqué à droite afin de pouvoir mettre en place ses politiques.


De nombreux défis sociaux attendent aussi Lula notamment une inflation galopante ainsi que d’importantes dettes à régler comme conséquences de la pandémie.


En revanche, sur la scène internationale, l’élection de Lula est un soulagement. En partie pour ses positions sur l’écologie qui sont aux antipodes de celles de Jair Bolsonaro. Mais aussi car la majorité des pays d’Amérique ont à présent des présidents de gauche et l’élection de Lula confirme cette tendance et pourra simplifier les actions internationales par rapprochement idéologique. C’est le cas des États-Unis d’abord, Joe Biden étant bien plus proche de Lula que de Bolsonaro, mais c’est aussi le cas de plusieurs pays d’Amérique Latine, notamment le Mexique, la Colombie, le Chili… Lula peut aussi compter sur des alliés européens notamment Emmanuel Macron, le président français étant rentré en conflit avec Bolsonaro en 2017. De plus, Macron a publié sur Twitter un message de félicitations à Lula quelques heures après les résultats du second tour.



Ainsi, Lula peut compter sur un fort soutien international mais il a de nombreux défis qui l’attendent au sein du Brésil. Nous verrons donc à l’avenir si celui-ci parviendra à faire oublier ses scandales et à réunir la société brésilienne ou s’il restera paralysé durant ce troisième mandat face à l’influence toujours importante de Bolsonaro.





Sources :

55 views0 comments