• Marion Raffard

Revue de presse : les 5 actus du 10 au 16 février 2020

Updated: Feb 18, 2021

Une rencontre historique entre la Chine et le Vatican

Les ministres des Affaires étrangères du Vatican et de la Chine, qui n’ont plus de relations diplomatiques depuis les années 1950, se sont rencontrés vendredi dans le cadre de la Conférence sur la sécurité à Munich. Cette rencontre intervient dans un contexte de tension depuis la signature d’un accord historique en 2018 sur la nomination des évêques en Chine.


Un premier cas de Coronavirus détecté en Afrique

Vendredi, un cas de Covid-19 a été détecté chez un ressortissant étranger en Égypte, le premier cas sur le sol africain. L’Égypte faisait partie des pays africains les plus exposés au risque d’importation du virus par transport aérien. Dans un communiqué, le ministère de la santé égyptien a déclaré avoir “immédiatement informé l’OMS” et avoir pris toutes les mesures préventives nécessaires.


Les Philippines rompent un accord militaire avec les États-Unis

Rodrigo Duterte, président philippin, a mis un terme à un accord facilitant l’accès des troupes américaines à l’archipel, le Visiting Force Agreement. Cette décision importante ébranle l’alliance traditionnelle du pays avec son ancienne puissance coloniale. La rupture du VFA en vigueur depuis 1999, a été annoncée le 11 février et prendra effet au terme d’un délai de six mois.


En Afghanistan, huit civils tués dans une frappe aérienne

Vendredi, huit civils ont été tués par une frappe aérienne dans l’Est de l’Afghanistan. L’attaque devait pourtant cibler des talibans voulant établir des checkpoints sur la route. La veille, le Secrétaire à la Défense, Mark Esper, avait annoncé une trêve partielle d'une semaine en Afghanistan, dans le cadre des négociations menées avec les talibans en vue d’un retrait des forces américaines du pays.


Au Soudan du Sud, le président fait un pas vers la paix

Le président Salva Kiir a annoncé samedi sa décision de revenir à un système fédéral de dix États au Soudan du Sud, une demande clé de l'opposition. Ce consensus permettra la formation d'un gouvernement d'union nationale ainsi que la fin d'une guerre civile meurtrière. Le Soudan du Sud va désormais être divisé en dix États, auxquels s’ajoutent trois zones administratives.

1 view0 comments