• qmonchy

Revue de presse : les 5 actus du 11 au 17 mai 2020

Updated: Feb 16, 2021

Afrique : le « financier » du génocide au Rwanda a été arrêté

Félicien Kabuga, ancien homme d’affaires de 84 ans, a été arrêté à Paris le samedi 16 mai. Considéré comme le « financier » du génocide du Rwanda en 1994 car il aurait financé la milice sanglante des Interahamwe, cet homme fait face, depuis 1997, à 7 chefs d’accusation : complicité de génocide, incitation indirecte et publique à commettre le génocide, tentative de génocide, complot en vue de commettre le génocide, persécution et extermination. Il aura fallu attendre 26 ans pour l’arrêter. Son transfert à la Haye devrait arriver dans les jours qui viennent.


Covid-19 : Israël prête 210 millions d’euros à l’Autorité palestinienne

L’État hébreu a annoncé lundi 11 mai le transfert de 210 millions d’euros à l’Autorité palestinienne. Cette somme d’argent prêtée a pour objectif de soutenir l’économie palestinienne qui subit d’énormes dégâts suite à la pandémie de Covid-19.


Covid-19 : le vaccin à l’étude de Sanofi arrivera d’abord aux Etats-Unis

Jeudi 14 mai, Paul Hudson, directeur général de Sanofi, groupe pharmaceutique français, a annoncé que le vaccin à l’étude sera envoyé en priorité aux Etats-Unis. L’État américain a financé les recherches de Sanofi, ce qui explique pourquoi il est le premier sur la liste. 30 millions de dollars ont été versé à l’entreprise. Sanofi, en partenariat avec le laboratoire anglais GlaxoSmithKline, a pour objectif de rendre disponible ce vaccin au plus grand nombre à partir de juin 2021.


Afghanistan : attaques terroristes qui fragilisent les espoirs de paix

Deux nouveaux attentats ont été enregistrés en début de semaine. Le président afghan Ashraf Ghani a demandé, mardi 12 mai, aux forces militaires du pays de reprendre l’offensive contre les Talibans et l’État islamique, suite aux récents attentats. Les Talibans ont annoncé qu’ils étaient prêts à combattre les forces afghanes. Cette situation semble effacer les espoirs de paix en Afghanistan alors qu’un accord de paix avait été négocié bien avant entre les Talibans et les Etats-Unis.


Brexit : la cacophonie entre l’UE et le Royaume-Uni continue

Après une semaine de négociations par visioconférence, le Royaume-Uni et l’Union européenne se sont laissés, vendredi 15 mai, sur un échec. Les échanges entre les deux protagonistes étaient déjà très compliqués avant l’apparition de la pandémie de Covid-19. Cette pandémie a complexifié les rapports entre l’UE et le Royaume-Uni. Il semble dès lors ambitieux de voir naitre un accord commercial entre les deux entités politiques d’ici fin 2020.

2 views0 comments