• qmonchy

Revue de presse : les 5 actus du 13 au 19 avril 2020

Updated: Feb 17, 2021

OPEP : accord historique entre les puissances pétrolières

Afin d’éviter un effondrement des prix, les membres de l’OPEP ont signé un accord le lundi 13 avril demandant une réduction de la production de 10 millions de barils par jour à partir du 1er mai. Avec une chute de 35% de la demande, le prix du baril était passé de 60 dollars à un peu plus de 20 dollars le week-end dernier. Cependant, certains analystes pensent que les effets escomptés ne seront pas au rendez-vous car les mesures seraient « trop timides et ont été prises trop tard ». Libye : Tripoli reprend deux villes stratégiques à l'Ouest

Le gouvernement d’union nationale (GNA), présidé par Fayez el-Sarraj, a repris deux villes conquises par le maréchal Haftar situées à l’Ouest de Tripoli, mardi 14 avril. L’homme fort de l’Est libyen, le maréchal Haftar, mène depuis un an une offensive pour contrôler Tripoli afin d’accéder au pouvoir. La conquête des deux villes, Sorman et Sabratha, a eu pour conséquence des dizaines de tirs de roquettes sur l’aéroport de Mitiga, à l’est de la capitale. Le président Trump suspend la contribution américaine à l'OMS

Mardi 14 avril, l’actuel président des Etats-Unis a décidé de couper les vivres à l’OMS. La contribution américaine représente 15% du financement de l’OMS. Donald Trump a fait ce choix parce qu’il accuse l’OMS non seulement d’avoir mis trop de temps à réagir face à la pandémie mais aussi de s’être alignée sur les positions chinoises. Israël : Gantz et Netanyahu n’ont pas réussi à créer un gouvernement

Le Premier ministre et son rival centriste n’ont pas réussi à s’entendre sur la formation d’un nouveau gouvernement. Ils n’ont pas réussi à trouver une solution à la crise politique que subit Israël. Sans un accord entre ces deux partis, le Parlement va devoir choisir un nouveau candidat qui aura 14 jours pour réaliser un gouvernement. S’il n’y parvenait pas, alors il y aura une nouvelle fois des élections législatives. Covid-19 : La Chine pointée du doigt sur la propagation du virus

Dans les environs de Wuhan se trouve un laboratoire P4 (pathogène de classe 4) qui possède 1500 spécimens de virus. La localisation de ce laboratoire et le foyer de la pandémie Covid-19 laissent perplexe de nombreux pays sur la gestion de la pandémie, notamment les Etats-Unis qui menacent la Chine avec de lourdes conséquences. Pour le moment, rien n’a été prouvé mais cette hypothèse n’est cependant pas mise de côté.

0 views0 comments