• qmonchy

Revue de presse : les 5 actus du 14 au 20 septembre 2020

Updated: Feb 16, 2021

Diplomatie : Accords historiques entre Israël et deux pays arabes

Après les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn a choisi de normaliser ses relations avec Israël le lundi 14 septembre. Deux jours plus tard, ces deux rapprochements sont écrits et signés à Washington. Cependant, les Palestiniens ont dénoncé ces accords qui, selon le président palestinien Mahmoud Abbas, n’aboutiront pas à la paix dans la région.


Brexit : un nouveau pavé dans la mare avec une loi controversée

La loi Internal Market Bill du Premier ministre anglais, Boris Johnson, a été accepté par le Parlement le mardi 15 septembre. Cette loi tend les négociations entre le Royaume-Uni et l’UE car elle permettra au gouvernement britannique d’instaurer une « hard border » en Irlande du Nord. Le gouvernement de la couronne la justifie pour assurer la prospérité du Royaume-Uni et la paix en Irlande du Nord. Cependant, l’UE menace une détérioration de la négociation commerciale.


Venezuela : L’ONU accuse son gouvernement de crimes contre l’humanité

Mercredi 16 septembre, l’ONU dénonce, à travers un rapport, le gouvernement vénézuélien d’actes contre les droits de l’homme, dont l’assassinat et la torture. Il s’agit, selon cet écrit, de crimes contre l’humanité. Ce travail a pu être élaboré grâce à plus de 270 entretiens avec des victimes du régime. Il a notamment présenté le potentiel rôle du président actuel, Nicolas Maduro, dans ces atrocités.


Libye : le président prêt à laisser sa place afin d’œuvrer pour la paix

Fayez Al-Sarraj, président libyen, a déclaré le mercredi 16 septembre sa volonté de quitter le gouvernement avant fin octobre pour un nouvel exécutif interlibyen qui aura pour but de trouver une entente politique à la crise. Ce choix intervient après l’annonce de « corruption et services médiocres » de l’actuel président et des conflits internes du parti de Al-Sarraj.


Diplomatie : hausse des tensions entre la Chine et les Etats-Unis

Les relations entre la Chine et les Etats-Unis ne cessent de se tendre. Deux événements ont détérioré ces rapports. Le 18 septembre, Keith Krach, haut dirigeant américain, se rend à Taïwan pour assister à un hommage politique de l’île, au grand dam de Pékin. Le 19 septembre, le ministère du commerce américain interdit le téléchargement de TikTok et WeChat, détenus par des compagnies chinoises, à partir du 20 septembre. Toutefois, la Cour Supreme a intervenu dimanche 20 septembre pour suspendre l’interdiction contre WeChat.

0 views0 comments