• qmonchy

Revue de presse : les 5 actus du 19 au 25 octobre 2020

Updated: Feb 15, 2021

Amérique du Sud : premier anniversaire de la manifestation chilienne

Le Chili est frappé, le 18 octobre 2019, par une manifestation qui s’amorce à cause de la hausse du prix de ticket de métro. Un an plus tard, une des revendications est entendue par le gouvernement chilien, à savoir une réécriture de la Constitution rédigée sous le dictateur Pinochet. Un référendum sera organisé le dimanche 25 octobre. Si le oui l’emporte, alors le peuple aura la main sur la rédaction de ce texte fondamental. Il s’agit d’un vote historique dans l’histoire chilienne.


Afghanistan : un nouvel attentat qui nuit à la négociation pour la paix

Depuis la reprise des pourparlers entre le gouvernement afghan et les Talibans, on assiste à une recrudescence d’attentats frappant ce pays. Kaboul est touché le samedi 24 octobre par un attentat suicide près d’un centre éducatif, faisant 18 morts et 48 blessés. Les Talibans ont aussitôt réagi en affirmant n’avoir « aucun lien » avec cette attaque. Toutefois, malgré les négociations de pays entre les deux parties prenantes, le gouvernement est suspicieux vis-à-vis de cet attentat car les Talibans n’ont pas intérêt à arrêter les combats puisqu’ils perdraient une force non négligeable dans ces négociations.


Diplomatie : le Soudan normalise ses relations avec l'Etat hébreu

Après les Emirats arabes unis et le Bahreïn, c’est au tour du Soudan de normaliser ses relations avec Israël. Ces deux Etats ont échangé le vendredi 23 octobre par téléphone en présence des Etats-Unis. Cette reconnaissance rebat les cartes dans la région au profit d’Israël et au détriment de la Palestine qui qualifie cet échange de « trahison ». Cette avancée diplomatique est cependant en demi-teinte car elle doit être approuvée par le conseil législatif qui n’est pas encore formé.


Biélorussie : les tensions politiques et législatives ne cessent de croître

Suite à l’élection très controversée du président Loukachenko, l’opposition a lancé une vague de manifestations. Le 13 octobre 2020, elle menace l’actuel président d’un ultimatum lui demandant de se retirer et de mettre fin aux violences, sous peine de manifestations monstres et d’une grève générale. Cet avertissement expire le dimanche 25 octobre 2020.


Guinée : réélection controversée du candidat Alpha Condé

Alpha Condé, président sortant, a été réélu dimanche 25 octobre en Guinée pour un troisième mandat avec plus de 59% des voix. Cependant, cette réélection pose deux difficultés qui mettent en péril la stabilité du pays. La première repose sur une accusation de « fraude à grande échelle » par son principal opposant, à savoir Cellou Dalein Diallo. Quant à la seconde, bien plus compromettante, il s’agit du non-respect d’un texte de la Constitution limitant un président à deux mandats.

0 views0 comments