• qmonchy

Revue de presse : les 5 actus du 21 au 27 décembre 2020

Updated: Feb 12, 2021

Brexit : le Royaume-Uni et l’UE ont enfin réussi à s’entendre

5 jours avant la fin, soit le samedi 26 décembre, le gouvernement britannique et la Commission européenne ont publié l’accord qui guidera les futurs relations et échanges entre ces deux espaces. Ce texte introduit des droits de douane, des quotas, une gestion du nucléaire et d’autres points. Ce traité impose à la Grande Bretagne de nombreuses conditions à respecter pour conserver son accès au marché européen. Cependant, la question de la pêche reste épineuse. En effet, les négociations n’ayant pas abouties à quelque chose de concret, les deux parties se sont accordées une phase de transition de janvier 2021 à juin 2026 pour trouver une solution.


Etats-Unis : Donald Trump menace de ne pas signer le plan de relance

Le Congrès a voté, lundi 21 décembre, la mise en place d’un plan de relance de 892 milliards de dollars pour compenser la « dévastation économique provoquée par le Covid-19 ». Ce plan permettrait de compenser les allocations-chômages expirées fin de semaine dernière. Cependant, pour Donald Trump, le montant est insuffisant. En effet, avec ce plan, chaque Américain recevrait 600 dollars. Donald Trump demande une hausse à 2000 dollars par Américain, sous peine de ne pas signer le plan.


Coronavirus : une nouvelle variante de la Covid-19 vue au Royaume-Uni

Une nouvelle souche du coronavirus a été détectée au Royaume-Uni le lundi 21 décembre. Les conséquences de cette découverte sont problématiques pour le pays de la Couronne. En effet, les liaisons avec de nombreux pays européens rendent l’approvisionnement de l’île plus difficile. De plus, cette nouvelle mutation rend le coronavirus 70% plus contagieux. Toutefois, cette variante a été observée en septembre mais elle n’a pas été prise en compte par les autorités car il s’agissait uniquement de cas isolés.


Arménie : manifestations d’opposition au Premier ministre arménien

25 000 personnes sont descendues dans les rues de la capitale arménienne, Erevan, le mardi 22 décembre. Ces manifestations se déroulent suite à la défaite arménienne au Haut-Karabakh face à l’Azerbaïdjan. En effet, cette défaite militaire a mis sous pression le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian. Cet homme politique, décrié par l’opposition, refuse de quitter ses fonctions. L’Arménie se retrouve ainsi dans une crise politique.


Israël : l’Etat hébreu plonge dans une nouvelle crise politique

Le Parlement, suite à un désaccord sur le budget de l’Etat, a choisi d’opter, mercredi 23 décembre, pour sa dissolution. Ainsi, Israël va devoir organiser de nouvelles législatives. Cependant, l’actuel Premier ministre, Benjamin Netanyahu, doit maintenant faire face à davantage de rivaux qui peuvent fragiliser à la fois son influence et son pouvoir dans la région.

13 views0 comments